eo Tuf Tab 7112 XT : l’UMPC renforcé

Je trouve l’iPhone trop petit pour naviguer sur le Web, le pc portable trop gros pour être utilisé en milieu mobile comme le métro ou le bus. L’UMPC est sûrement le bon compromis pour un terminal léger et puissant. Le problème c’est d’en trouver un qui correspond à son besoin. L’eeePC d’Azus vient de vivre un beau succès mais ce n’est pas celui-la que je cherche. Je n’ai pas besoin de clavier, et si vous avez testé la reconnaissance d’écriture sur Windows XP tablet PC edition vous saurez de quoi je parle. Je reste un adepte du clavier pour les saisies longues et spécifiques mais je préfère la reconnaissance d’écriture quand il s’agit de saisie courte (SMS, réponse mail rapide, recherche Internet, …). Le seul problème de la reconnaissance d’écriture c’est de raturer et la reconnaissance de mots spéciaux (autre langage, acronyme, abréviation, …). J’ai la chance d’équiper les SMUR de logiciels embarqués et dans ce cadre les constructeurs me prêtent des modèles pour tester. J’ai récemment pu tester l’eo Tuf Tab 7112XT, une tablette UMPC renforcée (IP 51).

 

Après quelques déboires de batterie, le format est parfait, le poids correct. J’accède à Google reader dans le bus et dans le métro en me connectant à Internet avec mon téléphone via Bluetooth de manière simple et relativement rapide. Quelques problèmes cependant avec la batterie qui en charge chauffe énormément, et des problèmes de puissance processeur lorsque l’appareil fonctionne sur batterie. Je trouve la caméra inutile surtout positionnée vers l’utilisateur et je pense qu’une caméra de l’autre coté serait mieux utilisée permettant ainsi de faire photo et vidéo. J’apprécie surtout le fait de pouvoir utiliser stylet et doigt (avec ongle ;)) et le track point (bien qu’il serait encore mieux de pouvoir cliquer avec). Plus de légèreté et encore plus de place pour l’écran avec des boutons déportés sur les bords ou au dos serait le top. C’est sûrement la tablette qui s’approche le plus de mon besoin et en l’utilisant je m’aperçois qu’au niveau logiciel il y a encore du travail notamment sur la capacité à intégrer les événements de manipulation au doigt et au stylet. Il est temps d’améliorer cela.