Groovy et DSL

Nous avons eu la chance de recevoir chez Improve Guillaume Laforge, venu nous présenter Groovy ainsi que l’approche DSL.
Je n’ai pas encore eu le temps de me pencher profondément dans les langages de script, j’ai survoler Scala et Groovy, et je n’ai pas eu le temps de regarder JRuby, ni Jython. Ces langages de script m’inquietaient, surtout au niveau de la capacité des dévelopeurs à debugger leur code. J’ai eu beaucoup de déboires avec Javascript. Lors de mon échange avec Josh Marinacci on était d’accord sur le fait que l’approche est très bonne mais on se demandait quelle maîtrise on pouvait en avoir. Guillaume m’a rassuré sur ce point, l’experience prouve que les programmeurs n’ont pas vraiment plus de problèmes de debuggage qu’avec Java et que désormais IntelliJ intègre un plugin hautement évolué qui permet debuggage, color syntaxing, content assist … Le plugin Eclipse n’est pas encore à la hauteur mais en prend le chemin.
Il est pas contre clair que Groovy est un trés bon outil pour développer un DSL. La syntaxe est malléable et lisible. Sa capacité d’extension avec le concept des categories (comme on l’avait en Objective C) ou encore avec les opérateurs est trés séduisant.
J’ai oublié de lui poser la question sur ce qu’il pensait de JavaFX, en effet le DSL de creation d’interface Swing de Chris Oliver n’est pas basé sur Groovy pour la raison suivante. Est-ce une bonne raison ?
A noter que Guillaume à créer une société G2one qui offre des services autour de Groovy et de Grails. Les slides qu’il nous a présentées sont disponibles sur grails-exchange. Et Guillaume sera présent à JavaPolis.
Merci encore à toi Guillaume et à bientôt.